EXPO ARTISTES CONTACT A PROPOS
EXPOSITIONS




17 oct 2019 au 16 nov 2019
Marc CHAGALL
A travers la sagesse de la Bible, je vois les événements de la vie et les œuvres d’art. Une vraie grande œuvre est traversée par son esprit et son harmonie. La Bible pour moi c’est de la poésie toute pure, une tragédie humaine.
Je me suis référé au grand livre universel qu’est la Bible. Dès mon enfance, elle m’a rempli de vision sur le destin du monde et m’a inspiré dans mon travail. Dans les moments de doute, sa grandeur et sa sagesse hautement poétique m’ont apaisé. Elle est pour moi comme une deuxième nature.
Marc CHAGALL

12 sept 2019 au 12 oct 2019
Myriam DRIZARD
Peindre… peut revêtir l’expression de bien des formes, de bien des manières et de bien des raisons… mais l’alchimie qui opère secrètement dans le laboratoire de cette artiste si singulière, constitue la preuve d’une merveille de la nature qui suscite sans cesse l’admiration : l’apparition, l’émergence spontanée d’une somme d’illusions plus réelles que le sujet lui-même. La définition exacte de la transcendance. Une peinture où l’avènement du détail le plus fin et le plus net, le détail le plus intelligible… apparaît d’un geste du corps hypothétique. Un geste artistique s’il en est, infusé de longues années dans la pratique du métier et l’élan amoureux pour le matériau. Voilà la merveille, voilà le chef-d’œuvre…
Jean Luc GANTNER

13 juin 2019 au 13 juillet 2019
Leonardo VARGAS
Mon travail en général vise à réfléchir sur notre rapport aux images venant de sources différentes : l’histoire de l’art, la photographie, la publicité, ce qui me permet d’explorer des méthodes de production picturale et des approches différentes en fonction du sujet. La peinture est pour moi la manière de comprendre et d’établir une relation avec les images et avec ce qu’elles cachent. Les images de référence sont soumises à des transformations et à un traitement qui cherche à privilégier un aspect plus sensible et plus matériel dans cette époque où les contenus visuels sont normalement consumés à travers d’écrans électroniques dans une logique qui laisse très peu de possibilités de réflexion et de connexion affective et esthétique avec le visuel. Les peintures ici présentés sont faites à partir des images venant principalement des réseaux sociaux, de la publicité et de l’histoire de la photographie. Elles ont été sorties de leur contexte pour devenir un sujet d’exploration artistique en rapport à l’un des grands sujets de l’histoire de la peinture, le portrait.
Leonardo VARGAS

09 mai 2019 au 8 juin 2019
Jean Luc GANTNER
"Peintures et Photographies"
Rien n’est réel ! Ni ces herbes, ni ces plaines, ni ces monts, ni ces terres gelées… Rien, pas même ces îles perdues… («Fortunées», «Borromées» ou «Kerguelen ?…» Enfin les îles que vous voudrez, ça n’a aucune importance de toute façon !) En réalité : de simples journaux recyclés ou quelques morceaux de cartons déchirés… Tout comme ces paysages qu’on ne saurait détacher d’une de ces «Rêveries» et dont j’ai oublié si la peinture précédait la photographie ou peut-être l’inverse ?!... Des images obtenues à partir d’associations ou de superpositions de formes prélevées sur des photos ratées puis repeintes avant d’être à nouveau photographiées..
Jean Luc GANTNER

4 avril 2019 au 4 mai 2019
Elham ETEMADI
"Peintures et miniatures"
La poésie d'elham c'est aussi sa culture et en particulier la mythologie persane. L'expo est une rencontre enrichissante avec cet Orient qu'on connait peu finalement, aux frontières de la "sublime porte" de l'Afghanistan ou du Pakistan.... Elham nous dévoile toutes cette richesse culturelle, elle dépasse l'académisme en nous offrant une singularité composée d'éléments en suspension dans l'espace et le temps un peu à la manière de Chagall. Et la couleur, c'est sa force, quelle audace, une véritable prise de risque sans jamais tomber, toujours juste.

Pascal BERTRAND HASSOUN

7 mars 2019 au 30 mars 2019
Thierry MOYNE
"Peintures et calligraphie"
Etre dans la vigne, se nourrir de l’histoire du terroir, contempler la beauté du paysage, d’un cep, écrire, dessiner, venir et revenir jusqu’à saturation.

Un vin,
Pour le présent,
Sa terre,
Pour la mémoire
L’encre,
Pour l’écrire.

Thierry MOYNE

24 janv 2019 au 2 mars 2019
Christophe HOHLER
"Peintures et dessins "
Christophe Hohler trouve son inspiration dans la musique et le théâtre, où les corps s’imposent un rythme et une gestuelle, tout en se les appropriant. Il fait de même avec ses œuvres, il leur donne son trait et son mouvement, mais les laisse s’épanouir seuls, et décider de ce qu’ils nous exprimeront. Il se dit faiseur d’images. C’est une peinture qui arrête, qui bloque, un temps, tout souffle, qui coupe la parole et ouvre les yeux. Puis, on recule, on avance, on apprécie la nervosité d’un éclat de rouge, la justesse du trait qui constate l’angle d’un coude, la palpitation d’une gorge, le tremblement des doigts.

15 décembre 2018 au 19 janvier 2019
Georg TASSEV

L'être humain est au centre de mon travail. Mes oeuvres naissent de la spontanéité. L'image mentale que je projette est le résultat de conflits superposés, caractérisés par des traits expressifs.
En dépit d'immenses progrès techniques et scientifiques, notre comportement est souvent primitif. Je veux confronter les gens avec eux mêmes. Qui sommes nous ? Qu'est ce qu'on veut ?

25 octobre 2018 au 9 décembre 2018
Quentin GUICHARD
"Souffles élémentaires."
J’explore dans mon travail la question de nos origines. Observant les plis de la nature avant d’en saisir le mouvement secret, ma démarche aspire à saisir le souffle universel, invisible et immanent, qui anime toute chose. Je cherche une forme de présence dissimulée dans le cœur de la matière. J’essaie ainsi de porter le langage photographique à sa limite, posant la question de notre rapport au réel où l’invisible se révèle dans les entrelacs et les mouvements de la matière elle-même
Quentin GUICHARD.

8 septembre 2018 au 20 octobre 2018
Olivier CAPPAROS
"Cosmographie. Theatrum Mundi et Livre des visages."
Peindre comme on défait un lit sans égards, plis ourlés, draps par endroits déchirés. Ces éclats, ces creux, ces lignes brisées sont au principe des lettres, de la formation de l’écriture, de l’irrigation nerveuse et artérielle des organismes vivants. Peindre et écrire les morts par magie, c'est à dire par lueurs et par obscurcissements. Dresser des stèles humbles et tendre l'oreille - des amphores et cratères qu'on appelle des arches, on peut entendre des voix.
Olivier CAPPAROS.

5 juillet 2018 au 28 juillet 2018
Jean-Baptiste DEFRANCE
Une authentique nature morte naît le jour où un peintre prend la décision fondamentale de choisir comme sujet et d'organiser en une entité plastique un groupe d'objets. Qu'en fonction du temps et du milieu où il travaille, il les charge de toutes sortes d'allusions spirituelles, ne change rien à son profond dessein d'artiste : celui de nous imposer son émotion poétique devant la beauté qu'il a entrevue dans ces objets et leur assemblage.
Charles STERLING, 1952.

24 mai 2018 au 23 juin 2018
Myriam DRIZARD
« On n'y voit rien ! » s’exclamait Daniel Arasse. Chez Myriam au contraire, d’un seul geste sur la toile : on y voit tout !… Les corps en mouvement, la beauté du ciel, les blessures du temps et leurs reflets sur la peau. On y voit tout et mieux que partout ailleurs. Car en vérité Myriam ne peint pas, tant l’artiste se confond dans la peinture même… Le prodige d’un être-matière. Myriam Drizard : « femme-peinture » plutôt que « femme peintre ». Une symbiose parfaite.
Jean-Luc GANTNER.

29 mars 2018 au 12 mai 2018
Ricardo MOSNER
Je peins par inadvertance. J’ai la tête vide quand je commence à peindre,Pourtant tout y passe. Puis à la fin… On ne sait jamais quand le tableau est fini. Très souvent quand je pars, à mon retour, il a séché. Les repentirs ont le même intérêt que les autres traces ou symboles et l’inachevé donne vie et sens à une œuvre. Mon seul à priori, qui change en chemin, c’est le choix des matériaux ou l’élection d’une technique, qui vont déterminer l’œuvre, plus que le thème. C’est le papier, la toile, le bois, l’encre ou les pigments qui vont dicter ou dominer l’esprit de l’œuvre plus que les idées. C’est donc la lisière entre abstraction et figuration qui m’intéresse…
Ricardo MOSNER.

8 février 2018 au 24 mars 2018
Exposition Estampes : ZAO Wou KI, Wifredo LAM, Antoni TAPIES

4 janvier 2018 au 3 février 2018
Roger DALE
Le regard de Roger Dale est d'une rectitude absolue. Il fixe, avec la concentration physique et philosophique du tireur à l'arc zen, le réel. Il ne fixe que cela - qui est tout. La main de Roger Dale ne tremble pas, ne dévie pas, ne trahit pas : elle obéit. Avec une science remarquable, elle se soumet en se conformant à la sensation que l'oeil enregistre et transmet au cerveau. Et voilà que ce point - et seulement lui, car tout ce qui est autour reste flou - cette portion de l'espace, déterminée avec précision, apparaît là, sur la toile
Camille CLAUS, critique d'art.

2 novembre 2017 au 23 décembre 2017
Jean Claude TERRIER
La peinture de Jean Claude TERRIER peut s'interpréter comme une écriture riche d'oppositions. Les formes et les couleurs sont en parfait équilibre, mais la ligne à ne pas franchir n'est pas loin, tout pourrait provoquer le déséquilibre dans cette composition et installer le trouble. La peinture de Jean Claude TERRIER se vit sur une ligne de faille comme elle se vit sur une ligne de crête.
Pascal BERTRAND-HASSOUN.

15 septembre 2017 au 28 octobre 2017
Elham ETEMADI
Sa peinture relève d’une corne d’abondance luxuriante d’où surgit un imaginaire où le réel s’agrège à la magie mystique des mondes anciens de la grande Asie. Une incantation des folklores et des légendes persanes millénaires dont la poésie est un enchantement pour les sens. Un enchantement de formes et de couleurs, mais qui ne doit pas faire oublier cette grande proposition philosophique. Cette question d’une âme, « errante », dont un oiseau, magnifique, presque toujours présent dans les œuvres d’Elham, esquisse symboliquement le mystérieux cheminement. Une œuvre onirique comme Chagall décalquait ses propres rêves sur la toile dans une magnifique explosion de matière.
Jean-Luc GANTNER.

8 juin 2017 au 15 juillet 2017
Exposition collective, Robert COMBAS, ERRO, Peter KLASEN, Tony SOULIE



2017
TRAVAUX : EXTENSION DE LA GALERIE

2016
Hervé DI ROSA, Antonio SEGUI, ERRO, Sebastien OSSWALD, Jean Luc GANTNER, Jerôme CONSCIENCE

2015
Elham ETEMADI, Gérard Titus CARMEL, Robert GROBORNE, Delphine SANDOZ

2014
Gilles TOUYARD, Jean Charles BLAIS, Yves PETIT, Jean Claude TERRIER

2013
Jerôme MESNAGER, Robert COMBAS, Anne EMERY, Jacques VERDIER

2012
Gérard Trignac, Delphine SANDOZ, Jean Pierre SERGENT