Galerie Bertrand Hassoun, art contemporain - Elham Etemadi

Elham ETEMADI

Expositions :
> 29/01/2015-28/03/2015
> 15/09/2017-28/10/2017
> 04/04/2019-04/05/2019
> 15/10/2020-21/11/2020

Elham Etemadi, artiste iranienne née à Shiraz en 1983. Elle poursuit des études d'art à Téhéran puis un Master spécialité art plastique à l'Université de Strasbourg qu'elle termine en 2011. Cette période d'étude lui permit de développer d'autres techniques telles que la photographie ou la vidéo, qui viendront par la suite enrichir sa peinture. Cette jeune artiste, autant inspirée d'une longue tradition artistique iranienne que d'un art contemporain en perpétuels changements, dévoile dans ses toiles un univers de jeux oniriques.

English -> Elham Etemadi is an Iranian artist born in Shiraz in 1983. She pursues art studies in Teheran and then a Master specialized in plastic arts at the Strasbourg's University which she completes in 2011. This period of studies allowed her to develop other techniques such as photography or video, which will then enrich her paintwork. This young artist, inspired as well by a long Iranian artistic tradition as by an ever-changing contemporary art, unveils in her works a universe of onirical games.


Pour savoir si une oeuvre est disponible ou obtenir des renseignements, veuillez nous contacter par mail : gallery@bertrand-hassoun.com
English -> If you are interesting in a painting, you can contact us via this email : gallery@bertrand-hassoun.com

Exposition
15/10/2020 au 21/11/2020

Danseuse, acrylique sur toile, 60x80cm
Imagination, acrylique sur toile, 130x160cm
In memory, acrylique sur toile, 80x100cm
Not to far, acrylique sur toile, 60cmx60cm
Sans titre, acrylique sur toile, 132x200cm
Sans titre, acrylique sur toile, 160X190cm
The small musician in the blue light, acrylique, 70x50cm
Tous ensemble, acrylique sur toile, 50x50cm



Exposition
04/04/2019 au 04/05/2019

Peace between-us, acrylique, 90cmx50cm
Plaisir, acrylique, 100x80cm
Spectacle, acrylique, 40x40cm
I'm free, acrylique sur toile, 40cmx60cm
from the sky, acrylique sur toile, 80x80cm
This is between us, technique mixte sur papier, 45x35cm
Sing from far away, acrylique, diamètre 80cm
He is waiting for you, acrylique, 70x50cm
acrylique sur toile, 125cmx150cm
technique mixte sur papier, 35x25cm

Elham Etemadi est née en 1983 à Chiraz (l’ancienne capitale de Perse, réputée pour ses jardins féériques et ses ateliers de miniatures à l’époque d’un Iran encore féodal et mystérieux.) La jeune femme, diplômée de l’école nationale des beaux-arts de Téhéran, habite depuis 5 ans à Strasbourg où elle a été l'élève de l’artiste peintre et poète Germain Roesz. Après une première exposition à la galerie Bertrand Hassoun en 2015, elle revient à Besançon avec un travail empreint d’une extraordinaire poésie et d’une grande liberté autour de thèmes qui sont chers à la jeune femme. L’amour, le jeu, la nature… Une corne d’abondance luxuriante d’où s’échappe un réel enrôlé dans une grande farandole chimérique. La grâce d’une condition humaine, bousculée par le charme et la magie de l’imagination. Elham rêve… Elham dit qu’elle peint ses rêves… Comme Chagall décalquait aussi ses propres illuminations au cours de ses nombreux voyages célestes. Un enchantement pour les sens, mais qui ne doit pas faire oublier cette proposition philosophique inscrite dans chaque atome cramponné à ses pigments. Cette question d’une âme, « errante », dont une faune assidue (chats, chiens, poissons, crocodiles, serpents et bêtes du ciel…) se charge de transporter l’énigmatique fardeau. Ces oiseaux, lugubres ou majestueux, nombreux dans les entrelacs et les arabesques tracés par la jeune artiste iranienne. Comme autant d’étranges veilleurs découpés dans un bouquet saturé de cinabre, de turquoise et de safran. Une œuvre onirique. La proposition d’un horizon immense ouvert autant par le charivari politique et le tohubohu culturel du monde moderne que par une certaine forme d’incantation clandestine des poésies d’Hafez ou de Saa’di… Des rêves de bientôt mille ans, enfouis sous la terre soyeuse de la grande Asie. En aparté de cette œuvre envoutante, Jean-Luc Gantner, artiste et reporter, nous propose de découvrir un carnet de voyage photographique rapporté d’Iran l’hiver 2004/2005. Un travail chargé de poésie, réalisé lors du tournage d’un document tv produit par la chaine arte. Le résultat d’une longue enquête retraçant la découverte et la reconstitution d’un grand fond photographique daguerréotype menacé de disparition sur le territoire iranien. Enquête qui a conduit le reporter sur les traces d’une histoire de la photographie « persane » incroyablement riche au XIXe siècle, et jusque là inconnue du grand public.